RSS

Un succès viral pour les enfants de Syrie

21 Fév

Les réseaux sociaux ont vibré cette semaine pour une superbe campagne réalisée par l’ONG norvégienne SOS Children’s Villages. Dans la vidéo virale d’environ 2:38, on y voit un jeune garçon assis à un arrêt de bus, l’hiver, sans manteau, et on observe la réaction des passants. Le but, sensibiliser la population à la détresse des enfants réfugiés de Syrie, victimes du terrible conflit actuel et qui souffrent dans l’indifférence.

Et ça fonctionne! Le 20 février, soit à peine 24 heures après sa diffusion, la vidéo aurait permis de recueillir environ 255 000 $. Et en date du 21 février, la vidéo originale (en norvégien) a été visionnée près de 7 millions de fois!

Mais qu’est-ce qui fait de cette vidéo un tel succès viral ?

  • Corde sensible “enfant”
    Je ne vous apprend rien en vous disant qu’une des principales cordes sensibles, peu importe la religion ou la nationalité, demeure les enfants. Leur innocence et leur fragilité nous rejoint tous dans ce que notre humanité a de meilleur à offrir.
  • Crée une proximité avec l’enjeu
    C’est bien connu, loin des yeux, loin du coeur. Plus l’enjeu est loin, moins on se sent concerné… à moins d’un drame soudain à grande échelle comme les tsunamis de 2004 en Thaïlande et de 2011 au Japon, ou encore le séisme de 2010 à Haïti. Mais lorsqu’un conflit dure dans le temps, aussi grave soit-il, comme c’est le cas en Syrie, il devient bien plus difficile de maintenir l’intérêt et le sentiment d’urgence des donateurs.L’astuce de cette vidéo est de réussir, par l’entremise du jeune garçon, à créer une proximité entre lui et les jeunes syriens qui souffrent aussi de froid. Conjugué au succès viral de la vidéo, l’enjeu des enfants syriens a repris sa place dans l’actualité internationale, ce qui devrait aider les ONG sur le terrain à recueillir de précieux dons pour les aider à améliorer les conditions de survie de ces jeunes réfugiés.
  • Le message est clair, visuel et efficace
    Utiliser un enfant pour sensibiliser à une cause affectant d’autres enfants est une tactique simple mais qui renforce le message de façon efficace et non équivoque. L’image du jeune qui a froid est aussi très forte et illustre efficacement l’enjeu principal pour lequel l’organisme souhaite attirer l’attention de l’internaute. La preuve, même si on ne comprend pas le norvégien, on peut regarder la vidéo originale et très bien comprendre le message qu’elle véhicule.
  • L’utilisation de l’interrogation
    Enfin, L’utilisation de la question “Would you help a freezing child?” nous force à nous interroger sur ce que nous ferions dans la même situation et force donc le sentiment d’empathie pour les enfants syriens, ce qui contribuera à encourager le citoyen à passer à l’action et faire un don… du moins espérons-le!

Si vous avez été touché par cette vidéo, vous pouvez faire un don pour les enfants syriens ici :

 
Laisser un commentaire

Publié par le février 21, 2014 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment ce contenu :