RSS

Pour ou contre la « cassette » ?

23 Juin

cassetteLe 29 mai dernier, les lignes de presse du gouvernement Couillard ont été coulées par mégarde dans les médias. Ces derniers ont fait leurs choux gras de cette boulette de l’entourage du premier ministre, ridiculisant au passage ces parcelles de « cassette » destinées aux ministres libéraux.

Je trouve que certains représentants des médias y sont tout de même allés un peu fort.

Même si je ne suis pas d’accord avec le fait de répéter un même message de façon robotique sans écoute ni adaptation face à l’enjeu en question, je sais que les médias apprécient des réponses d’entrevues un peu plus adaptées à leurs contraintes de diffusion. Il est donc un peu hypocrite de leur part de condamner tout effort de préparation à l’entrevue.

Avoir ou ne pas avoir de « cassette »?

La préparation de lignes de presses quotidiennes se défend très bien car à la vitesse où va l’information, notamment avec les chaînes continues et les médias sociaux, l’exigence de pondre une « clip » rapide et intelligente se fait de plus en plus pressante et peu insécuriser bien des intervenants politiques. Les lignes de presse les aideront donc à avoir une assise sur laquelle bâtir leurs messages de la journée.

Malheureusement, alors que certains ministres comprendront qu’ils doivent s’approprier ces messages et les enrichir afin de transmettre une information plus complète et adaptée aux préoccupations de leurs parties prenantes, d’autres les répéteront comme un vieux disque usé, générant au passage frustration chez l’intervieweur et cynisme chez l’auditeur.

Rappelons que l’entrevue est une opportunité de transmettre son message auprès de son public cible. Qu’il s’agisse d’informer, de convaincre ou de rassurer, le temps passé en ondes doit aider l’organisme ou l’individu à atteindre cet objectif. Ceci dit, il s’agit aussi d’être à l’écoute du journaliste et d’avoir un réel échange, ce qui n’empêche pas de communiquer ses messages-clés de la façon la plus fluide et naturelle possible.

Or, un intervenant qui n’est pas à l’écoute de l’intervieweur et qui répète inlassablement sa « cassette » ne saura pas trouver une oreille attentive auprès du public et passera à côté de son objectif premier.

Bref…

  • POUR une préparation sous forme de messages clés permettant au porte-parole d’atteindre son objectif de communication auprès du public visé…
  • CONTRE l’utilisation robotique et non contextualisée de ces messages dans le cadre de l’entrevue…

Et vous, POUR ou CONTRE la « cassette » ?

 
1 commentaire

Publié par le juin 23, 2014 dans Médias, Uncategorized

 

Mots-clés : , , , ,

Une réponse à “Pour ou contre la « cassette » ?

  1. Guy Versailles

    juin 30, 2014 at 10:40  

    Bien sûr que les lignes de presse sont nécessaires. Elles servent à ancrer un message de manière à prévenir les déformations lorsque le message est repris par plusieurs personnes, ou par la même personnes à plusieurs jours d’intervalle. Il arrive aussi que certaines situations soulèvent des enjeux juridiques délicats qui obligent à baliser un message avec beaucoup de prudence. À un niveau encore plus fondamental, le fait d’écrire un message nous oblige à y réfléchir et nous permet de l’assimiler.

    Mais comme n’importe quel outil il faut savoir l’utiliser avec intelligence. Ce qui veut dire, d’abord et avant tout, connaître son dossier à fond et savoir comment ajouter de l’information utile sans sortir du chemin balisé par la ligne de presse.

     

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment ce contenu :